UNE PLACE POUR TOUS

L’inclusion sociale, sous toutes ses formes, a toujours été l’un des enjeux majeurs défendus par l’Espace Django. Faire se rencontrer tout type d’esthétique musicale, dépasser les frontières théoriques entre générations, mêler pratique et écoute… La liste n’a pas plus de fin que la tâche en elle-même. Nous le réalisons chaque jour, au contact de publics toujours plus différents. De nouvelles problématiques et de nouvelles remises en question. Et des réponses qu’il nous faut adapter, afin de compléter notre offre de programmation et la rendre accessible au plus grand nombre.

Il y a peu, nous avons obtenu une aide de l’Etat portant sur « l’accessibilité des œuvres du spectacle vivant ». L’occasion pour nous de repenser nos pratiques et de reprendre certains de nos formats, en veillant à s’adresser directement au public malentendant et malvoyant. De plusieurs façons. Etendre le chant-signe à nos concerts jeune public, à nos Face A Face B et à nos expositions pour le public malentendant. Programmer une séance de CinéDjango en audiodescription et des visites « sensorielles » de ces mêmes formats pour le public malvoyant. Aller plus loin, également, en faisant l’acquisition de 3 vestes SubPac, qui permettent au moyen de vibrations de ressentir pleinement la musique en salle, quel que soit le niveau de surdité du spectateur.

Enfin, s’il est important d’améliorer l’expérience vécue au sein de la salle, il nous faut également adapter notre communication : ainsi, notre site internet sera désormais enrichi de pastilles vidéo en LSF, afin de rendre plus accessible et inclusive la lecture
de notre programme. Nous envisageons par ailleurs de faire appel à un.e interprète LSF lors de nos présentations de saisons – dans l’idée, toujours, d’accueillir dans les meilleures conditions l’ensemble de nos spectateurs.