Du coup samedi dernier c’était le concert de Beat Assaillant. Un beau samedi presque ensoleillé, dont Ben et moi avons pu profiter jusqu’à l’heure historique de… 13h. Bah oui, parce que le groupe avait décidé de débarquer à cette heure-là, pour un concert à 21h30. Et en grande pompe, silvouplé : groupe, techs certes, mais
Une action originale et innovante destinée à des parents d’élèves des écoles du Neuhof. Elle est portée par le Centre Social et Culturel du Neuhof en partenariat avec l’Espace Django, dans le cadre d’un dispositif CLAS REAAP, de la Caisse d’Allocations Familiales. Hors de leur territoire habituel, le binôme parents-enfants sera entraîné sur un parcours
On parle de nous dans le journal d’Adèle de Glaubitz ! L’association, qui accueille à quelques pas de l’Espace Django des personnes en situation de handicap, fait partie des lieux que visitent nos intervenants sur les récréations artistiques depuis le début du projet. De temps en temps les jeudis après-midi, nous pouvons voir apparaître quelques artistes
Depuis le mois de janvier, l’Agence Régionale de Santé, l’association Adèle de Glaubitz, l’Espace Django, Musica et les Percussions de Strasbourg mènent conjointement « Vibrer Danser », un projet artistique autour de la musique et de la danse auprès de certains résidents d’Adèle de Glaubitz, d’enfants autistes, polyhandicapés et résidents de la MAS (Maison d’Accueil
Après avoir été lauréat l’an dernier du dispositif de la Sacem “La fabrique à chansons” avec Denis Leonhardt et la classe de CM1 de l’école Ziegelwasser, l’Espace Django remet le couvert en étant à nouveau lauréat du dispositif, La Fabrique Electro. Axé cette saison sur la musique électro, c’est avec l’artiste Chapelier Fou, déjà programmé
L’artiste Gaëtan Gromer et les Ensembles 2.2 conduisent avec des habitants du Neuhof un projet de création partagée baptisé « Le chant des immeubles ». Ce projet prend place au sein d’un dispositif beaucoup plus large, ExtraOrdinaire, une multitude de projets de créations partagées sur le Neuhof et la Meinau. Pour cette troisième version au
Ce format atypique ravit, trimestre après trimestre, ceux qu’il touche. Le principe est simple, intervenir sur les temps de transition à l’école pour surprendre les enfants avec des impromptus artistiques, et compléter le tout avec d’autres propositions – assister à un spectacle en salle ou dans l’école, bénéficier d’une intervention artistique ponctuelle ou au long
THE Karaoké Live : point de convergence des spectateurs les plus divers et variés que l’on puisse avoir en Quartier Libre. Cette édition était un peu spéciale, puisqu’elle marquait les 10 ans des Meteor’Hits, le groupe qui anime le karaoké en question. Je savais pas trop combien de personnes attendre puisqu’il n’y a pas de
Ça, c’était la date de Parquet + Encore + Lemmings Suicide Myth. Des noms étranges pour des groupes étranges, genre de la techno joué par des jazzeux qui font du rock, un groupe de post-rock progressif qui joue dos à dos, et puis un groupe de jazz rock avec d’autres adjectifs derrière, qui joue face
Hop hop hop, pas l’temp d’niaiser à Django, on enchaîne avec les dates de février. Mardi dernier (yiiik, déjà une semaine !) on accueillait le Fabulous and Legendary Hot 8 Brass Band. Ouais, okay, c’est moi qui ait rajouté les adjectifs. On a reçu le Hot 8 Brass Band, ou Hot 8 BB comme j’aime