MERCI, MERCI, MERCI !

Qu’il m’est dur de vous écrire pour vous annoncer mon départ de l’Espace Django. Depuis bientôt 6 ans, de rencontres en rencontres, nous avons bâti ensemble, ici au Neuhof à Strasbourg, un projet joyeux, militant, utile, auquel je suis très attaché. Un petit miracle, une bulle de bonheur et d’oxygène, enrichie de nombreux partenariats, avec chacun·e d’entre vous. L’art à pleins poumons, comme pour mieux respirer, dans ce quartier-monde riche de toutes ses diversités. Merci, merci, merci !

Tant de souvenirs... Les concerts d’abord, en salle, cachés, aux fenêtres, les CinéDjango, les Quartier Libre, nos premières expositions immersives. Mais aussi bien sûr les récrés artistiques, le Django Soul Train, le battle Hip-H’Opéra ou encore l’opération Tram C comme Culture. Sans oublier les résidences, les ateliers, les fresques avec les habitan·t·es, la pépinière pour nos artistes accompagné·e·s. Tout au long de ces saisons, nous n’avons eu de cesse que d’oser, que de s’amuser à déplacer, décaler, déconfiner quelques peu nos pratiques, en ouvrant les jeunes et les moins jeunes à d’autres gestes, d’autres émotions, dans une ambiance toujours chaleureuse. Se revendiquant d’une culture « pop » au sens originel du terme, à la fois populaire, universelle et fédératrice.

La période actuelle, inédite, nous questionne tou·te·s sur nos urgences du moment. Je l’ai ressenti pleinement ces derniers mois, au point de vouloir me rapprocher d’autres essentiels, plus personnels. Je ne doute pas que Django saura donner du sens et des perspectives à ce contexte encore trouble. En se montrant optimiste et confiant en l’avenir. En continuant à favoriser l’émergence des formes, des talents et des générations. En construisant avec d’autres le monde d’après, plus à l’écoute, plus solidaire, plus durable. En s’affirmant comme un élément moteur du changement, au travers d’initiatives au plus près des gens, des artistes, du terrain. A l’instar de ce projet hors cadre, de ce modèle culturel innovant de proximité qu’il est devenu au fil du temps.

Je profite de ce message pour saluer affectueusement mes collègues, mes ami·e·s. On ne le dira jamais assez, un projet n’existe que par la passion, le dévouement, la personnalité des femmes, des hommes qui y travaillent. Et l’équipe Django est unique, assurément, une vraie famille. Je suis très fier de passer le flambeau de la direction à mes deux complices de toujours, Benoît et Mourad, et d’accueillir à l’administration Kévin, jusque-là au CRMA Bas-Rhin Nord. Une nouvelle organisation qui j’en suis sûr saura libérer d’autres énergies pour continuer à développer les potentiels encore nombreux de ce beau projet.

Quel honneur d’avoir participé à l’histoire de ce lieu. Une histoire qui engage, qui porte en elle depuis le début une forme d’utopie s’incarnant dans le réel, réaffirmant sans cesse la place structurante de l’art dans nos vies. Une histoire qui a bien des égards à la fois nous dépasse et nous appartient, car elle s’écrit chaque jour un peu plus.

Django est une part de moi, et le restera.

Au plaisir de vous recroiser, ici ou là, sans filtre et sans masque.

A bientôt,

Pierre

HAUT