MAI – Jam Session & Muthoni Drummer Queen + La Chica – 23 et 24.05.19

Jam Session : 23.05 

Je vais essayer quelque chose : décrire la soirée en autant de mots qu’il y avait de participants.

Raté. 4 mots de trop.

 

Voilà.

Sinon, le lendemain on avait Muthoni Drummer Queen & La Chica, le vendredi 24. Et j’ai pas pris de notes, alors je vais y aller au talent. 

On commençait à avoir pas mal de concerts dans les pattes, on avait passé la plus longue soirée du monde la veille avec une jam déserte, autant dire que même avec tout l’amour qu’on portait par avance à Muthoni et La Chica, on y allait la tête un peu lourde. Les préventes étaient moins tristes que les précédents concerts, mais la perspective du concert de la semaine qui suivait, Bigger + Johnny Mafia et ses 8 billets achetés, venait jeter de l’ombre au tableau.

 

 

Je me suis changée les idées en m’appliquant sur la préparation des loges (sans plastique jetable, svp – merci pour les petites bouteilles en plastiques, gobelets et bouteilles de sodas habituelles, j’en ai bien ch*é) en faisant des petites story instagram, ce qui a évidemment multiplié le temps de travail par deux. Mais eh, qu’est-ce qu’on ferait pas pour des petites réactions de followers hein ? #influenceuse

 

 

Bon bref, entre deux Boomerang flatteurs de bols de noix de cajous recyclables, y’a eu de la vie dans le reste de la salle. Muthoni avait des balances de 3h, elle avait la flemme en legging gris et ses sound-check étaient légers.

La Chica, elle, on la connaissait déjà vu qu’elle avait fait notre premier « Aparté » la veille : elle était contente de revenir et elle portait le tshirt Django qu’on lui avait offert (et elle m’a fait un grand sourire et un câlin en me disant bonjour c’étaittropmacopinehiiiii).

Avance rapide jusqu’au concert ?

La Chica c’était trop beau. On s’était motivés à shaker du booty revendicatif pour Muthoni mais La Chica a mis tout le monde d’accord avec son set. Un peu long à démarrer, y’en a qui se regardaient un peu dans le blanc des yeux en se demandant ce qui se passait entre danse contorsionnée et explications de texte, mais au final elle a embarqué le public et je dois dire que les titres que j’ai vu étaient saisissants. Elle, centrale sur scène avec son tshirt orange flash, noyée dans la fumée mauve, et la révèrbe un peu mystique, ça en jettait grave.

 

 

Ensuite, Muthoni Drummer Queen a débarqué, habillée en cosmonaute martienne sexy, et a tout déchiré.

 

Je saaais, j’étais un peu bougon dans les derniers récaps (eh oh, ça va hein), mais là c’était vraiment une bonne date kiffe.

Y’avait des danseuses, des canons à paillettes, de gros drapeaux et Max et la team bar VIP du NL ont débarqué juste après le début du concert pour évacuer leur stress, ça fusait dans tous les sens, du gros boom-boom et des discours revendicatifs, c’était trop coool. On avait aussi un groupe de collégien.nes qui étaient venus assister au concert et manger avec nous (Face A Face B, vous savez bien, roh) et elles étaient comme des dingues à danser devant la scène et chanter. Elles ont débarqué à la fin du concert avec une affiche à faire dédicacer à Muthoni avec moults cris d’offraies : c’était Noël.

 

Je saurais pas trop quoi dire d’autre, vu que j’ai oublié mes notes et que la date remonte quasi à 15 jours, mais tout le monde était trop content, La Chica aux anges, Muthoni ravie tant par l’accueil que par le public et par l’idée générale du projet dont Ben lui a parlé parce que son engagement, c’est pas pour du semblant, enfin bref, nos deux artistes ont ensuite posté des photos ensemble sur Insta, on a eu mille remerciements et même des petits messages de love le lendemain, alors même si elles m’ont fait déballer les tups alus que les bénévoles avaient rangé à minuit passé, je les pardonne magnanimement. Ça nous avait manqué de voir Django comme ça.