À LA CHASSE AUX (3) TRESORS !

Compagnons de route de la presque première heure, auprès des plus jeunes notamment, Gyraf puis Mimouch sont devenus des incontournables parmi les artistes intervenant régulièrement à nos côtés au Neuhof. Nous nous faisons d’ailleurs souvent interpeller – « à quand la prochaine fois ? », « où sont-ils ? ». Inauguration de nos premières récréations artistiques, ateliers sur temps long, sur temps court, on ne compte plus les projets artistiques et culturels (PACTe) menés sur le territoire auprès des habitants et des partenaires. Chanson, cirque, art de la rue au sens large, salles d’attente, déambulations, spectacle en salle et même un CD Live à Django venu ponctuer le tout pour Gyraf en 2017 : leurs talents sont variés et s’expriment partout ! Cette année, il nous est donc paru naturel de leur proposer de devenir nos artistes associés. Comme une suite logique au travail entamé depuis trois ans avec leur compagnie Les 3 Trésors. Les deux artistes multi-facettes illustrent à merveille notre volonté d’agir dans les interstices, dans, hors et entre les murs. Tout un programme qu’ils évoquent ici avec nous.

Si vous deviez vous présenter en trois mots, ce serait ?
Gyraf : « Un artiste entre Ciel et Terre », qui cherche à donner du sens à son art et à trouver sa juste place dans le monde. Ma femme m’appelle « Le chevalier de la joie »… J’ai une foi infinie en l’humain, en la musique et en la capacité de chacun à faire des ponts grâce à la musique et l’art vivant en général.
Mimouch : Poésie, humour et bienveillance.

Comment êtes-vous entrés en relation avec l’Espace Django ?
Gyraf : Je suis venu lors d’une scène ouverte organisée par Django et
ce fut le coup de foudre avec l’équipe, en particulier Mourad, le responsable de l’action culturelle. On avait une vision et des envies communes. On voulait aller à la rencontre des gens, proposer des formes inédites. Amener des propositions artistiques partout, surtout là où il n’y en a pas.
Mimouch : Ma première à Django, ce fut à l’occasion d’un spectacle avec Gyraf à Adèle de Glaubitz pour des publics malvoyants et malentendants. Une très belle entrée en matière, pleine d’émotions partagées.

Pouvez-vous nous retracer quelques-uns de vos moments forts au Neuhof ?
Mimouch : Sans hésiter, l’ouverture de saison et notre participation au développement de nouveaux partenariats avec les acteurs du quartier.
Gyraf : De mon côté, je retiens les premières récrés musicales, une expérimentation dans le froid du mois de novembre avec une initiative qui n’avait encore jamais été réalisée : débarquer un artiste dans une cour de récréations sans que personne ne soit au courant… Au final, cette tournée des récrés a permis d’amener du soleil et de la chaleur dans toutes les écoles maternelles du Neuhof. En ce début d’hiver alsacien, il fallait le faire !
Et puis, je suis revenu quelques mois plus tard pour une représentation de mon spectacle « Les 3 Trésors » à Django, devant les enfants qui m’avaient découvert dans leur cour de récré. La boucle était bouclée. Ils avaient d’abord fait connaissance avec un troubadour débarquant à l’improviste, seul, dans leur école avec un ampli à piles en bandoulière. Et ils ont fini par voir un spectacle de qualité professionnelle, avec son, lumière et invités (Issa Kouyaté, la Swing Family, Lily Jung, Cyrille Lecoq), dans la magnifique salle de l’Espace Django.

Vous n’avez finalement jamais cessé d’intervenir sur le territoire, à intervalles plus ou moins réguliers. Comment vivez- vous ce retour comme artiste associé ?
Mimouch : On passe la seconde, c’est une continuité, une structuration, une reconnaissance.
Gyraf : On grandit ensemble, avec l’équipe et les habitants du quartier. Je vois là des valeurs précieuses de confiance, de fidélité et de constance. C’est une chance et une opportunité exceptionnelle que de pouvoir partir plus loin dans les projets, prendre plus de temps avec les gens rencontrés. C’est une excitation forte aussi, car on va prendre des chemins encore inconnus.

Qu’avez-vous tiré des ateliers/parcours/ rencontres… que vous avez conduits dans le quartier ?
Gyraf : De nombreux retours positifs, qui donnent envie de continuer ! En partant de tout ce qui a été construit au fil des saisons et qui reste dans la tête des enfants et de leurs parents. C’est aussi une source d’inspiration pour un artiste que d’être au contact de personnes atypiques et il y en a beaucoup au Neuhof. Ça ouvre des portes sur les nouvelles idées, les nouveaux spectacles et les
nouvelles chansons !
Mimouch : C’est un quartier dynamique, pluriel, avec un vrai élan, qui mérite d’être entretenu et valorisé, auprès des habitants du quartier et au-delà.

Quels sont les projets à venir cette année ? Pouvez-vous nous en décrire les grandes lignes ?
Gyraf et Mimouch : Ce sera un projet d’ensemble, baptisé « Tous artistes, Tous en piste », mixant petites formes, ateliers et spectacles pour s’adresser à un large public dans le quartier. Il y aura du cirque, du clown, du jongle. Il y aura la Brigade des Qualités, qui aborde 8 qualités complémentaires permettant de cheminer sur la voix de l’artiste en devenir. Il y aura la création d’une chorale d’enfants en vue d’un spectacle jeune public porté par la compagnie en 2019 – Kidzistan. Il y aura le programme A.N.T.O.P.Y.A. enfin, un temps fort collectif qui reste à définir dans sa forme. Cet acronyme représente assez bien l’état d’esprit de la compagnie, et sans doute du projet Django : « à nous tous, on peut y arriver ! ». En somme, de belles perspectives que nous avons hâte de vivre avec l’équipe, les habitants et les acteurs du quartier.