Après la Jam et le Noël kenyan offert par Muthoni, on accueillait le concert de Bigger + Johnny Mafia.  Les rockeurs, vous faites chier.  Nan mais voilà, c’est dit hein.  Et que ça chouine, et que rock is not dead, et que la vraie musique gneugneugneu, et quand on vous fout un concert de rock dans les pattes, y’a
Jam Session : 23.05  Je vais essayer quelque chose : décrire la soirée en autant de mots qu’il y avait de participants. … Raté. 4 mots de trop.   Voilà. Sinon, le lendemain on avait Muthoni Drummer Queen & La Chica, le vendredi 24. Et j’ai pas pris de notes, alors je vais y aller au talent.  On commençait à avoir pas mal de concerts
Que je vous en dise un peu plus sur moi (la meuf a un souci d’ego ce matin – non promis, c’est pour améliorer l’effet littéraire [par contre le dédoublement de pensée, c’est tellement parce que c’est la saison des Gémeaux] – hm, bon je reprends), que je vous en dise un peu plus sur moi, donc. 
Samedi dernier on eu notre dernier concert du mois d’avril… Vous savez… Le dernier concert du mois d’avril qui est avant le mois de mai. Le mois de mai genre le mois de la mort. Si on survit on se revoit en juin, hein. Bon, et du coup cette dernière date, c’était celle d’If..Iffrr…Iffriqqya… IFFRIQYYA… IFRIQIYYA ÉLECTRIQUE BORDEL.    Et sans
Et hop voilà le récap’ d’Adam Naaaaas !   Ah oui, j’avais prévu de l’envoyer avant le weekend, mais l’inspi ça vient pas en Deliveroo hein.  Pour les p’tits nouveaux : 1) ah oui, les récaps c’est moi qui vous raconte des bêtises sur chaque date, comme ça même si vous êtes pas encore venus/pas venus depuis longtemps, vous savez
Salut, tous. J’ai été saisie d’une méga flemmingite rédactionnelle aiguë, et vais donc vous résumer plus que brièvement les dernières dates passées qui n’ont pas eu droit à leur propre récap’ :   On a eu le Derby Grand Est, mais j’étais pas là. Y’a eu le Quartier Live, qui me foutait un peu les jetons, mais
Du coup samedi dernier c’était le concert de Beat Assaillant. Un beau samedi presque ensoleillé, dont Ben et moi avons pu profiter jusqu’à l’heure historique de… 13h. Bah oui, parce que le groupe avait décidé de débarquer à cette heure-là, pour un concert à 21h30. Et en grande pompe, silvouplé : groupe, techs certes, mais
THE Karaoké Live : point de convergence des spectateurs les plus divers et variés que l’on puisse avoir en Quartier Libre. Cette édition était un peu spéciale, puisqu’elle marquait les 10 ans des Meteor’Hits, le groupe qui anime le karaoké en question. Je savais pas trop combien de personnes attendre puisqu’il n’y a pas de
Ça, c’était la date de Parquet + Encore + Lemmings Suicide Myth. Des noms étranges pour des groupes étranges, genre de la techno joué par des jazzeux qui font du rock, un groupe de post-rock progressif qui joue dos à dos, et puis un groupe de jazz rock avec d’autres adjectifs derrière, qui joue face
Hop hop hop, pas l’temp d’niaiser à Django, on enchaîne avec les dates de février. Mardi dernier (yiiik, déjà une semaine !) on accueillait le Fabulous and Legendary Hot 8 Brass Band. Ouais, okay, c’est moi qui ait rajouté les adjectifs. On a reçu le Hot 8 Brass Band, ou Hot 8 BB comme j’aime