ON FAIT CONNAISSANCE AVEC … Chloé Pelascini

 Après les récap’ de concerts, les interviews « ni relues ni corrigées » qui vous permettent de découvrir un peu mieux les coulisses et nos bénévoles, il serait peut-être temps de se pencher un peu sur l’équipe permanente, qu’est-ce que vous en dites ? 

On inaugure cette série « On fait connaissance » avec… Chloé Pelascini ! 

 

 

– Salut, t’es qui ?

Nan, la question qu’on me pose à moi c’est : Salut, t’es une nouvelle bénévole?
Haha, je suis Chloé, la meuf de la comm à Django, celle qui, quand elle est sur son téléphone le soir des concerts, ne fait pas son asociale mais travaille 😬 , celle qui se cache derrière des newsletters, des communiqués de presse et des faux profils Facebook aux jeux de mots des plus subtils (cf « Jean Go »).

– C’était quoi ton métier de rêve quand tu étais petite ?

Alors c’est HYPER TRISTE mais je n’avais vraiment pas de métier rêvé, au point que la conseillère d’orientation m’a fait passé un genre de test pour trouver mon métier idéal qui s’est avéré être « conductrice de bus ».
Suite à ça c’était beaucoup plus clair dans ma tête, j’ai su que je ne voulais ni faire conductrice de bus ni conseillère d’orientation.

– Comment est-ce que tu en es arrivée là ?

Je regardais la série « Un, Dos, Tres » (oups) qui m’a donné envie de m’inscrire à la fac « Art du Spectacle et Audiovisuel », c’était pas vraiment la même ambiance, mais bon, j’y suis quand même restée 5 ans, jusqu’au Master.
Puis comme j’étais lancée j’ai enchaîné avec un deuxième master, en Marketing et Gestion d’Evènements, ça se précisait… Et puis de stages en stages (festivals, labels, salles de concert), de bénévolat en alternance en coups de fil, j’ai débarqué à Django en décembre 2015.

– Ta recette secrète pour épater tes potes :

La Ratatouille. Je ne suis pas certaine d’avoir un jour cuisiné autre chose que des ratatouilles, en fait.

– Ton meilleur souvenir en concert (à Django ou ailleurs !)

Sans doute notre premier Soultrain, c’était le flou total, on ne savait pas trop ce que ça donnerait ni si le public suivrait. Je travaillais au vestiaire, vous aviez chaud ce soir, très très chaud, vous veniez rajouter des pulls, foulards, gilets sur votre cintre toutes les 8 minutes. J’ai eu un moment de répit pendant lequel je suis allée jeter un œil dans la salle. J’ai été abasourdie par tant de monde, de joie, de folie et d’amusement sincère. C’était beau.

– Un conseil à adresser aux milliers de personnes qui te lisent ?

Lisez Boris Vian, écoutez Booba, protégez les montagnes et les dauphins, ne mangez ni trop gras, ni trop sucré, ni trop salé.

 

Et on dit « merci Chloé » pour cette première interview « On fait connaissance avec… » ! Retrouvez très bientôt de nouveaux entretiens avec les membres de l’équipe Django !