La nouvelle tournée des recréations artistiques avec Hanatsu Miroir!

On ne change pas une recette qui fonctionne : du 9 au 13 avril Django repart en tournée dans les écoles du quartier, cette fois ci avec l’ensemble de musique contemporaine Hanatsu Miroir. L’ensemble propose une série de happenings alliant musique et danse pour émerveiller les enfants des écoles du Neuhof, le temps d’une récréation.
Au centre de la place, un pupitre. Les enfants accourent, naturellement curieux. Surgissant de part et d’autre de la cour de récréation, Ayako Okubo (flûte) et Noellie Poulain (danse) s’avancent jusqu’au pupitre dans une improvisation musicale dansée. Une fois sur place Ayako entame la partition présente sur le pupitre: « laconisme de l’aile »(1984) du compositeur Kaija Saariaho. S’en suit un dialogue entremêlé et précieux entre musique et mouvement. Les enfants émerveillés , suivent tantôt Noellie Poulain (danse) avec entrain, imitant parfois ses gestes ou bien sont plus attirés par la flûte, au gré de leur curiosité.

Qui de mieux placés que les artistes pour parler de cette performance:

« Dans un espace public telle que la cour de récréation, rien ne peut être caché derrière l’esthétique visuelle que permet un plateau de théâtre. C’est une forme qui exclut toute tricherie et rend nécessaire de mener le public dans l’énergie dans laquelle le performeur se trouve à chaque instant. Les enfants ressentent et partagent cette énergie, prenant part à la performance. Le performeur n’est plus l’unique créateur de ce qu’il fait car le public et lui dialoguent véritablement.

Les enfants sont activés par la proximité avec la performance. Sa temporalité, son appréhension, ses sensations sont directement reliées à ce qu’il choisit de regarder. Il en vient à s’interroger : qu’est-ce qui est mouvement et qu’est-ce qui ne l’est pas? est-ce davantage la danse ou la musique qui active le mouvement ? en tant que spectateur ne suis-je pas moi-même en mouvement? Le happening invite à choisir son point de vue, à s’attribuer une place au sein même de la performance. Celle-ci lui est rendue accessible. » Ayako Okubo

Les récréations artistiques, ce sont des impromptus artistiques avec des artistes de tous horizons qui interviennent une fois par trimestre sur une semaine pour égayer toutes les cours de récréation des écoles maternelles du Neuhof et deux établissements du champ du handicap (plus de 1000 enfants touchés sur la semaine).