Concert

San Salvador + Ispolin

Vendredi 23.10.20 - 20h30 à 23h30

Lieu : Espace Django, 4 Impasse Kiefer, Strasbourg, France

Cette soirée met à l’honneur le plus vieil instrument musical au monde : la voix ! Deux projets d’une beauté insolente pour un voyage du Massif Central aux confins de la Bulgarie…
Six voix, deux toms, douze mains et un tambourin forment le groupe San Salvador qui propose un live paradoxalement poétique et ultra énergique. Une intensité rare qui rappellera, dans un autre registre, un certain groupe BCUC venu à Django il y a 2 ans. Comme eux, San Salvador sublime en effet les chants populaires en une transe hypnotique sauvagement balayées par une rythmique implacable.
Le sublime trio vocal Ispolin, qui a déjà envouté le quartier lors de nos concerts aux fenêtres l’été dernier, sera bien évidement de la partie pour nous plonger dans la tradition balkanique grâce à des morceaux centenaires pour une ode au chant traditionnel bulgare.
Des voix qui comptent !

Horaires

Ouverture des portes : 20h

Début du concert : 20h30

Tarifs

Placement libre debout

Préventes (hors frais éventuels de location)

15€ (tarif plein), 10€ (tarif réduit), 6€ (tarif spécial)

Caisse du soir (dans la limite des places disponibles)

18€ (tarif plein), 13€ (tarif réduit), 6€ (tarif spécial)

Partenaire Média

à venir

SAN SALVADOR

(France/Chants populaires)

San Salvador n’est pas un concert de musique d’îles lointaines… San Salvador, c’est un concert radical chanté à six voix, deux toms, douze mains et un tambourin. Alliant l’énergie et la poésie brute des musiques populaires à une orchestration savante, le concert est l’alchimie subtile d’harmonies vocales douces et hypnotiques sauvagement balayées par une rythmique implacable. Il en résulte un moment déroutant dans un mix entre tragique et joyeux, d’une rare intensité à la croisée de la transe, d’un chœur punk et de constructions math-rock. Dansant et chaleureux. Hyper-rythmiques et haletant.

ISPOLIN

(Strasbourg/Chants bulgares)

La légende bulgare raconte que les Ispolin, des géants qui peuplaient la Terre avant les hommes, conversaient d’une montagne à l’autre, grâce à leur voix puissante. Les géantes miniatures du trio du même nom insufflent à des morceaux centenaires l’air contemporain qu’elles respirent. Trois voix de femmes pour une ode au chant traditionnel bulgare.

HAUT