Concert

Guiss Guiss Bou Bess + Chouk Bwa & The Ångströmers

Jeudi 8.10.20 - 20h30 à 23h30

Lieu : Espace Django, 4 Impasse Kiefer, Strasbourg, France

Une fois de plus, les continents se rapprochent sur l’épicentre Django : Haïti, Belgique, Sénégal et France. Les traditions ancestrales se projettent dans un futur à construire, ensemble. Ainsi, The Ångströmers reprennent subtilement les fréquences des percussions de Chouk Bwa, apportant encore plus de profondeur à cette mizik rasin. Il en va de même avec Guiss Guiss Bou Bess dont l’apport électronique amplifie le pouvoir percussif du sabar pour un résultat de transe irrésistible. On peut écrire ce que l’on veut, il s’agit d’une expérience à vivre en live, à bon entendeur !

Haiti, Belgien, Senegal und Frankreich… Wieder mal begegnen sich die Kontinente im Epizentrum Django! Uralte Traditionen fließen in eine Zukunft ein, die gemeinsam gestaltet wird. So greifen The Ångströmers auf subtile Weise die Frequenzen der Perkussionen von Chouk Bwa auf, um dieser misik rasin (wörtlich: „Wurzel-Musik“) noch mehr Tiefe zu verleihen. Gleiches gilt für die Band Guiss Guiss Bou Bess, welche die rhythmische Kraft der Sabar-Trommel mit elektronischen Klängen verstärkt. Unbedingt live entdecken, Trance-Erlebnis garantiert!

Horaires

Ouverture des portes : 20h

Début du concert : 20h30

Tarifs

Placement libre debout

Préventes (hors frais éventuels de location)

15€ (tarif plein), 10€ (tarif réduit), 6€ (tarif spécial)

Caisse du soir (dans la limite des places disponibles)

18€ (tarif plein), 13€ (tarif réduit), 6€ (tarif spécial)

GUISS GUISS BOU BESS

(Sénégal/Electro Sabar)

Electrosabarisation… Moderniser une recette traditionnelle est un sacré défi, ancrer la tradition dans le monde d’aujourd’hui aussi.

En créant Guiss Guiss Bou Bess en 2016, le sénégalais Mara Seck, porteur de l’héritage du sabar, son compagnon percussionniste Babacar Diop et le sociologue beat-maker français Stéphane Constantini désiraient dans leurs rêves les plus fous réussir un pari : donner à l’un des styles les plus mystiques de la Téranga une nouvelle vie. Leur sauce, l’électro sabar, n’est pas simplement un mix entre des percussions rituelles et de l’électro. Ils ont respecté chaque chant, chaque code, écouté chaque son de tambour avant d’y joindre un rythme du monde – trap, dubstep, garage, drum & bass, house, afrobass ou encore kuduro. Set Sela, « rendre visite » en wolof, est leur dernier album, un opus fougueux, puissant qui, comme le veut le sabar, est avant tout une invitation au partage et à la fête populaire.

CHOUK BWA & THE ÅNGSTRÖMERS

(Haïti-Belgique/Mizik Rasin-Vaudou Dub)

En 2016 le groupe haïtien Chouk Bwa rencontre le duo de producteurs bruxellois The Ångströmers. Le nouveau projet combine sensibilité dub et science du rythme haïtien, le tout fortement imprégné de la spiritualité du vaudou.

Des synthétiseurs modulaires et autres instruments électroniques vintage apportent une autre dimension à la musique de Chouk Bwa, même si c’est toujours le groove et le tempo fluide des tambours qui guident l’énergie de l’ensemble : certaines libertés sont sacrées. Il n’y a donc pas le moindre laptop, pas la moindre boîte à rythmes à l’horizon. Les instruments électroniques sont reliés aux peaux des tambours, nourris d’impacts et de caresses qu’ils sont chargés de développer. La formation a donné ses premiers concerts en 2018 – exceptionnels, et un album sort le 24 avril 2020 sur le merveilleux label Bongo Joe (Altin Gün, Yin Yin, The Mauskovic Dance Band…).

HAUT