Cinéma

CinéDjango : Les enfants loups

Dimanche. 4.03 - 17h30

Comment continuer notre tour du monde des films d’animation consacrés aux animaux en ne passant pas par le Japon ? Là-bas, le dessin animé traditionnel résiste, et reste le support de nombreuses épopées poétiques. L’occasion aussi pour nous de nous associer au festival Arsmondo Japon*, une initiative de l’Opéra national du Rhin, du 2 mars au 15 avril à Strasbourg, Mulhouse et Colmar.

Ouverture des portes : 17h
Début du film : 17h30
Prix libre

A partie de 6 ans
durée : 1h57

Les enfants loups

En partenariat avec l’association Répliques

De : Mamoru Hosoda (2012)

Synopsis : 

Hana et ses deux enfants, Ame et Yuki, vivent discrètement dans un coin tranquille de la ville. Leur vie est simple et joyeuse, mais ils cachent un secret : leur père est un homme-loup. Quand celui-ci disparaît brutalement, Hana décide de quitter la ville pour élever ses enfants à l’abri des regards. Ils emménagent dans un village proche d’une forêt luxuriante…

Bande Annonce

Critiques

« Les Enfants-loups démontre qu’il est possible d’allier le fond à la forme pour satisfaire tous les publics en donnant vie à des personnages magiques. On en hurle à la lune de bonheur. » 20 Minutes

« Mamoru Hosoda, grand maître de l’animation japonaise, nous offre une saga familiale hors du commun qui nous tient en haleine sur près de deux heures. Ambitieux et divertissant. » Le Figaroscope

« Les Enfants-loups est une épopée intime. Le film prend une dimension lyrique inattendue. La peinture de la vie du Japon rural porte ce film à la conclusion épique. » Le Monde

Partenaires

Association Réplique + Arsmondo

*Le festival arsmondo Japon propose un regard sur la rencontre de cultures différentes, l’échange comme source de développement, la curiosité pour l’étranger. Concerts, récitals, lectures, débats, rencontres, ateliers, projections, activités pédagogiques seront proposés en association avec de nombreux partenaires. Au cœur du festival, la création française du Pavillon d’or de Toshiro Mayuzumi, dans une mise en scène d’Amon Miyamoto, à partir du célèbre roman de Mishima.

HAUT