De la Bulgarie au Neuhof avec Ispolin

Nous devions accueillir le trio Ispolin en résidence du 20 au 25 avril pour la création de son prochain spectacle. Désormais repoussée à la mi-août, nous avons demandé à ces trois jeunes femmes de nous faire découvrir leur musique à travers les paroles de l’une de leurs chansons. Ispolin est un projet à part, qui convoquent des géants venus de Bulgarie. Grâce à leur voix puissante, ils conversaient et entonnaient des chants d’une montagne à l’autre. Aujourd’hui, trois voix insufflent à ces morceaux centenaires l’air contemporain qu’elles respirent… Cadeau !

« Страти на Ангелаки думаше »
Страти Ангелаки
думаше –
Ангелаки, страшна, джанъм, комита.
И все най-напреш, джанъм,
вървеше.
Сега подире oстана.
Каква е, джанъм, Работа ?

« Strati Na Angelaki Dumashe »
Strati, commandant d’une troupe de Haïdouks (rebelles bulgares qui combattaient les turcs) s’adresse à Angelaki :
Angelaki, depuis ton arrivée
dans ma troupe il y a 9 ans, tu
as toujours été le plus vaillant
de mes hommes et tu marchais toujours en tête. Maintenant tu te traînes derrière tous les autres.
Que t’arrive-t-il donc?

Si la situation le permet, Ispolin sera en concert à partir de la mi- juillet, au Metz’ival, aux Catapultes à Lyon, sur la Péniche Anako à Paris… et au Neuhof, avec nous, à l’occasion de deux concerts aux fenêtres.