CHEAP HOUSE, DE BOURGES À WART : UNE MACHINE DE SCÈNE EST LANCÉE !

Après la période de confinement puis de déconfinement, nos poulains Cheap House ont travaillé d’arrache-pied pour faire avancer leur machine techno.

Début août, aux côtés de Pierre Favrez, l’ingénieur du son de Cabaret Contemporain, le groupe a enregistré aux studios Jazzophone de Kehl son premier EP. Un objet puissant, qui rend compte d’influences variées, venues de la techno ambiante comme de l’IDM, en passant par des vibes électro rappelant Darius. Les 5 titres de ce premier EP éponyme paraîtront successivement jusqu’au printemps 2021 sur le Label strasbourgeois Omezis, accompagnés de clips. C’est ainsi que le clip du morceau « Mélanine » est sorti le jeudi 17 septembre dernier. Un second titre paraîtra début novembre.


Autre info de taille, annoncée récemment : la signature du groupe chez le tourneur WART (Meute, Arnaud Rebotini, Jeanne Added…) ! Un vrai signe de reconnaissance, qui devrait permettre au projet de prendre une nouvelle dimension et de se propulser à travers toute la scène française, voire au-delà on l’espère. Pour marquer le coup, ils ont en profité pour réaliser un nouveau teaser live.

Ces belles actus se sont accompagnées de concerts à domicile, ici à Strasbourg, au Jardin des Deux Rives et sur le campus de l’Université pour la rentrée étudiante, à l’Autre Canal le jeudi 1er octobre mais aussi et surtout d’une scène pas comme les autres à Bourges : les Inouïs du Printemps de Bourges, toujours le jeudi 17 septembre, le rendez-vous consacré à la découverte des nouvelles pépites musicales françaises. On y était, et Cheap House a tout cassé ! Afin de préparer au mieux ce live très particulier, nous les avions d’ailleurs accueillis en amont pendant 3 jours de résidence. Le travail et le talent ont payé.

Malgré le contexte trouble, les perspectives sont donc plutôt réjouissantes. Avec déjà plusieurs dates en vue (la Lune des Pirates à Amiens, la Vapeur à Dijon…) et une nouvelle période de création, direction la Bretagne cette fois.