Une récré pas comme les autres…

Dresseur de bulles, homme-orchestre, bluesman, chanson française, danse contemporaine…
Nombreuses ont été les formes mises en avant lors de nos récréations artistiques, ces impromptus surprises
en milieu scolaire, à l’heure de la pause. Mais nous n’avions encore jamais mobilisé les
élèves eux-mêmes… C’est désormais chose faite ! Grâce à cette récré spéciale avec le chœur
de l’Opéra national du Rhin en avril dernier, nous avons pu travailler avec la chorale des élèves
de l’école Reuss 2. Cinquante enfants, quarante chanteurs et un instant magique dans la cour de
cette école, partagé par tous, petits et grands. Rencontre avec Armelle Lemoine, qui enseigne dans
l’établissement et en dirige la chorale.

Depuis combien de temps existe cette chorale ? Depuis quand la dirigez-vous ?

J’ai commencé cette chorale à l’école Reuss 2 il y a 6 ans. Avant, il n’y en avait pas à l’école. Tous les élèves du CE2 au CM2 peuvent s’y inscrire, j’accepte tous les élèves, peu importe leur niveau en chant. En début d’année, ils m’écrivent ou me disent les morceaux qu’ils aimeraient chanter et je choisis alors parmi cette liste. Nous chantons par exemple des morceaux de Soprano, de M. Pokora, de Black M, des Kids United. Quelques fois, j’apporte aussi à leur culture musicale des morceaux de Camille, de Zaz ou d’autres artistes qu’ils n’écoutent pas forcément.

« Cette année, les petits chanteurs étaient 50 à participer à ce beau projet avec l’Opéra du Rhin. »

De combien d’enfants est-elle composée ? Combien de cours reçoivent-ils chaque semaine ?

Cette année, les petits chanteurs étaient 50 à participer à ce beau projet avec l’Opéra du Rhin. Nous nous voyons deux fois par semaine les mardis et jeudis de 13h à 14h. Les enfants peuvent rester manger les jeudis midi s’ils le souhaitent. Je fais également quelques fois des ateliers de percussions pour ceux qui sont motivés, notamment avec des djembés, pour qu’ils puissent nous accompagner lors des chants.

Quand avez-vous entendu parler pour la première fois de ce projet avec le chœur de l’OnR ? Qu’en avez-vous pensé ?

Je crois que Mourad Mabrouki de Django m’en a parlé en octobre 2017, il m’a demandé de réfléchir, mais vu la beauté et l’originalité du projet, je lui ai bien évidemment dit « oui » très vite !

Comment se sont déroulées les différentes séances de travail ?

La chef de chœur de l’Opéra, Sandrine Abello, m’a d’abord envoyé les partitions du « Chœur des gamins » et de « Voici la quadrille » tirés de l’Opéra de Carmen de Bizet. Puis nous avons répété avec la chorale deux fois par semaine. Les premières répétitions n’étaient pas faciles mais les élèves étaient motivés malgré la difficulté des chants et le caractère inhabituel de ce répertoire. En février et en mars, nous avons eu la possibilité de répéter directement dans la salle de l’Espace Django. Grâce à la motivation et l’enthousiasme de Sandrine Abello, ces deux répétitions ont été très agréables et constructives pour nous. Au mois d’avril, nous sommes allés chanter avec les 40 choristes de l’Opéra Grenier d’Abondance, un moment magique ! Les choristes et Sandrine Abello nous ont accueillis avec beaucoup de générosité et de chaleur, et nous en gardons tous un souvenir inoubliable. En parallèle, Hervé Petit nous a permis d’assister à des répétitions générales de Werther et de Eugène Oneguine à l’Opéra, mais aussi de visiter les coulisses et les loges. Bien sûr, pour les élèves du Neuhof, ces moments à l’Opéra ont été merveilleux.

« Ils étaient nombreux à avoir peur, ils avaient le trac et ils étaient très excités… »

Pouvez-vous nous décrire l’ambiance au sein de la chorale le jour J, juste avant de se produire dans la cour de l’école ?

Les enfants de la chorale étaient heureux de faire cette surprise à tous les élèves de l’école pendant cette « récréation musicale ». En même temps, ils étaient nombreux à avoir peur, ils avaient le trac et ils étaient très excités aussi de retrouver les voix fabuleuses et puissantes des 40 choristes de l’Opéra qui chanteraient derrière eux. Mais finalement, tout s’est très bien passé, avec beaucoup de joie et d’émotion ! Et ils se sont pressés pour répondre aux questions des journalistes et raconter leur aventure.

Quels ont été les retours des enfants, de la chorale et des spectateurs qui ont pu apprécier ce concert impromptu ?

Pour les enfants de l’école qui ont assisté à ce concert quelque peu particulier, ce moment a été une vraie surprise, qu’ils ont visiblement beaucoup apprécié. Le retour auprès de leurs enseignants respectifs a été très positif. Les collègues enseignants ont également beaucoup apprécié ce moment « improbable » où 90 chanteurs, dont les 40 choristes de l’Opéra du Rhin, ont chanté du Carmen dans la cour de Reuss pendant la récréation ! Les élèves de la chorale pour leur part étaient ravis, surtout que certains d’entre eux ont pu échanger quelques mots avec la chef de chœur et les chanteurs de l’Opéra. J’ai aussi ressenti chez eux de la fierté d’avoir réussi ce défi et d’avoir été à la hauteur d’une telle aventure musicale ! Encore aujourd’hui, ils demandent régulièrement de chanter ces deux extraits de Carmen et avec enthousiasme. Cette belle aventure est aussi humaine. Les enfants ont beaucoup apprécié de partager ces moments avec Mourad Mabrouki de Django, mais aussi avec toute l’équipe de l’Opéra du Rhin qu’ils ont un peu rencontrée et surtout Sandrine Abello, qui s’est montrée très enthousiaste, encourageante et chaleureuse avec eux. Nous sommes tous sortis de ce projet souriants et ravis. Faire venir les artistes de l’Opéra du Rhin vers les enfants du Neuhof pour partager ce moment musical si riche et étonnant, quelle belle initiative.

Merci à l’Espace Django !

A VENIR

Ce trimestre, Manuel Bastardo dit « Le Rat dit Noir » écumera pendant une semaine (du 19 au 23 novembre) les cours de récréation des écoles maternelles et établissements liés au handicap du Neuhof.

Une gueule, de gros bras musclés, un petit gilet noir et le tour est joué : le Rat dit Noir entre en scène, et cette fois par surprise ! Ce circassien de haut vol entraînera les enfants dans un monde féerique, de rires et de performances. Le cirque comme on l’aime, la tête dans les étoiles et le cœur en apesanteur.