Parole d’habitante

De l’enfance au troisième âge, de la crèche à la salle de concert, de la pratique artistique au rendez-vous cinéma, l’Espace Django se veut accessible à tous, quels que soient son âge ou ses goûts. Clin d’oeil d’une famille nouvellement arrivée dans le quartier – Agnès Heinrich de la famille Grigore, qui a participé à plusieurs de nos actions.

Comment avez-vous connu l’Espace Django ?

Je suis passée souvent devant l’espace Django depuis son ouverture, en allant à la médiathèque ou pour prendre le tram. Le programme était affiché sur la façade, mais longtemps je ne me suis pas sentie concernée, c’était surtout des concerts de musiques du monde.

Comment vous est venue l’envie de franchir sa porte ?

Une amie m’a parlé des séances de cinéma pour enfants les 1ers dimanches du mois. Mais la première fois que je suis venue, c’est pour un atelier parent-enfant de théâtre d’ombre, pendant les vacances scolaires. J’avais vu une affichette dans le quartier et par chance, il restait encore des places pour mon fils de 7 ans et moi. On a participé à 2 jours sur les 3 possibles : c’était super. Et en plus, gratuit !

« Ce qui me frappe, c’est de voir des prestations aussi variées et d’une telle qualité, très accessibles, et dans une ambiance bon enfant. »

À quels événements avez-vous assisté cette saison au sein de l’Espace Django ?

Après l’atelier parent-enfant, j’ai été informée par mail du spectacle « Dans ma forêt » : un spectacle d’ombre, poétique et sensuel, auquel j’ai emmené mon fils. Puis j’ai vu sur le site de Django que des concerts étaient organisés en journée – les concerts « à la bonne heure ». Du coup j’ai pu accompagner 4 résidents de l’ARAHM dans laquelle je travaille, à un concert du chœur de l’Opéra national du Rhin. Et nous sommes allés à deux reprises au CinéDjango avec mon fils : pour « Le livre de la jungle » et « 1001 pattes ».

Une action en particulier a-t-elle retenu votre attention ?

Ce qui me frappe, c’est de voir des prestations aussi variées et d’une telle qualité, très accessibles, et dans une ambiance bon enfant. Personnellement, les morceaux chantés par le chœur de l’Opéra national du Rhin, simplement accompagné par un pianiste remarquable, dans cette salle d’une acoustique excellente, m’ont particulièrement émue.

Vous vivez depuis peu au Neuhof, comment vous y sentez-vous ?

J’aime beaucoup vivre ici. Le Neuhof allie l’ambiance conviviale et solidaire d’un village, la diversité culturelle et les infrastructures de la ville : LAPE, médiathèque, Espace Django, CSC Neuhof et de nombreuses associations.. C’est un quartier vivant !