Focus Mémoires Vives

Durant quinze jours, Django ouvre ses portes à la compagnie Mémoires Vives et aux élèves de 5e 1 Danse et de 4e 1 Théâtre du collège Stockfled pour la création de ce spectacle, restitué les 21, 22 et 23 juin.

L’impact de ce type de projet sur la scolarité des élèves et la cohésion du groupe est évident. Il participe à la construction du jeune, à son émancipation, de par l’implication et l’engagement qu’il requiert. En même temps, le prolongement territorial du projet, qui dépasse le simple cadre du collège, donne une autre dimension au processus de création. Il s’ouvre et par là, ouvre les passerelles entre structures et publics.

Au-delà de la dimension artistique, les sujets et les thématiques abordés, les histoires racontées posent des questions citoyennes. Cette année, la question fondamentale s’inscrit dans le contexte particulier que traverse la société française et sa jeunesse. Quelles sont les valeurs fondamentales et universelles qui nous unissent ? Ou qui devraient nous unir, celles nécessaires à toute société humaine apaisée et fraternelle, libre et juste ?

Pour l’année scolaire 2017/2018, il semblait pertinent à la Compagnie Mémoire Vives de reprendre la pièce La Guerre des Chiffons dans le cadre de la dernière année du centenaire de la Première Guerre Mondiale. Après 8 mois d’ateliers de création et de transmission, la troupe immense se retrouve pour une résidence de 15 jours au sein de l’Espace Django afin d’y finaliser la pièce avant de la présenter.