Concert

In the Court of the Crimson King 50th

Jeudi. 11.04 - 20h30

En 1969, King Crimson présentait à l’Angleterre la face hurlante de son premier album In The Court of The Crimson King, ouvrant grand les portes du royaume des seventies et promulguant les lois d’un genre nouveau : le rock progressif.

1969 stellen King Crimson das schreiende Gesicht ihrer ersten Platte In The Court of The Crimson King in England vor. Damit eröffnen sie die weite Welt der Seventies und setzen gleichzeitig Maßstäbe für das neue Musikgenre Progressive Rock. Fünfzig Jahre später bieten Musikstudenten der Universität Straßburg zusammen mit ihren Dozenten eine Live- Interpretation des gesamten Albums auf der Bühne dar. Ein regelrechter Aufruf an die Musikfans aller Generationen, dieses Meisterwerk (neu) zu entdecken!

Horaires

Ouverture des portes : 20h

Début du concert : 20h30

Tarif unique

5€
Soirée présentée par le département Musique de l’Université de Strasbourg

In the court of the Crimson King

(Strasbourg/Rock progressif)

En 1969, King Crimson présentait à l’Angleterre la face hurlante de son premier album In The Court of The Crimson King, ouvrant grand les portes du royaume des seventies et promulguant les lois d’un genre nouveau : le rock progressif.

Cinquante ans plus tard, un groupe d’étudiants en musique de l’Université de Strasbourg entourés de leurs professeurs proposent une interprétation live intégrale de l’album, invitant les mélomanes de toutes générations à (re)découvrir ce chef-d’œuvre des musiques populaires. Ses flûtes, clarinettes et violons lo-fi pas très typiques d’un groupe de rock, les « textes et illuminations » du très psychédélique Peter Sinfield et ses sonorités chaleureuses envahies de fuzz de la guitare à la voix en passant par le saxophone, lui ont valu à l’époque l’admiration de Pete Townshend, leader des Who, qui le qualifia de « chef d’œuvre de l’étrange ».

Une première partie consacrée à la restitution d’un travail de création collectif mené tout au long de l’année sous la responsabilité de Julien Hohl (Colt Silvers, Deaf Rock), ouvrira cette soirée.

HAUT